CONTRIBUTION DU GROUPE THEMATIQUE « ACTUALITE » Migrants/Réfugiés.

CONTRIBUTION DU GROUPE THEMATIQUE « ACTUALITE » Migrants/Réfugiés.

thumbnail_quartiers%20pdv%20paris%2018e-2-2017-01-14_16h18_02Préambule

Ce groupe a été crée en réaction à l’expérience de Estelle NIANG lors du CA du 11 avril 2017, la problématique concerne le quartier La Chapelle Charles Hermitte mais pas uniquement, les migrants se déplacent et le centre de réfugiés est censé être provisoire. Pour cette première réunion nous avons invité Utopia 56 et ASA.PNE à se joindre à nous, ces derniers étant au fait de l’urbanisme, du ressenti des habitants du quartier et de la souffrance des migrants dont ils sont solidaires.

Référents de démarrage du groupe : Jean-Michel Métayer (Vivre 93 Chapelle) et Gertrude Dodart (Paris Macadam)

Personnes présentes : Aurélie Chaput (Utopia 56), et 3 membres du CA du CCP18 (Estelle Kady Niang, Jean-Michel et Gertrude)

Utopia 56 a assuré la coordination de lévacuation du camp de Grandes Synthe près de Dunkerque jusquen septembre 2016. A Paris ce sont 20 permanents, dont 5 salariés et une 20taine de bénévoles qui ne se stabilisent pas toujours. Ils exercent une sorte de veille citoyenne, pour réaliser l’interface entre la rue et le camp de réfugiés. Ainsi ils procèdent à la sécurisation de la distribution de nourriture, réalisée par les collectifs citoyens aux abords du centre ou financée par le camp, de la distribution de vêtements donnés par des sympathisants (Ils ne disposent donc pas de vestiaire),à l’orientation des mineurs non pris en charge par le dispositif de premier accueil et à l’orientation vers l’OFPRA pour le statut de réfugiés, vers la Croix Rouge pour identifier les mineurs.
Utopia 56 aimerait quil y ait à proximité du Centre, un SAS c’est-à-dire un espace d’hébergement provisoire pour les personnes à la rue avant leur prise en charge par le Centre, ceci afin déviter les violences de rue et la file d’attente et aussi pour enregistrer les personnes dans leur ordre d’arrivée.

RAPPEL EN TERMES DE PROBLEMEATIQUE
Aujourd’hui les réfugiés sont 60 millions, ils étaient seulement 2 millions dans les années 50. Ce phénomène est inéluctable, ce sont 45000 km de murs qui ont été édifiés et planifiés à travers le monde, la moitié depuis 2010
1500 personnes ont été déplacées le mois dernier, car les migrants s’agglutinent aux alentours, descentaines d’habitants viennent leurs porter secours tandis que d’autres évoquent le harcèlement sexuel, lecôté profiteur des migrants, Les opinions sont partagées en 2 sur ce sujet.

RESUME
1. Le « Centre d’accueil humanitaire pour réfugiés de France », a ouvert le 10 novembre 2016. Paris a déboursé 6,6 millions d’euros pour l’installation de ce nouveau centre d’accueil d’urgence, et l’Etat 1,3 million. Les frais de fonctionnement annuels sont partagés par la Ville 1,4 million d’euros – et par l’Etat – 7,2 millions d’euros
2. Officiellement les 120 salariés dEmmaûs Solidarité gèrent l’intérieur par délégation de l’Etat. Un diagnostic santé fait par le Samu social est ensuite proposé, sans toutefois être imposé. Médecins du Monde tient des permanences 5 jours sur 7. les vêtement sont gérés par Utopia56 qui les collecte dans Paris et les redistribue. Ils sont en manque de dons et de bénévoles stables. Chacun est soumis à une obligation de réserve.
3. Situé dans un ancien entrepôt de la SNCF de 10 000 m2 le CAHRF abrite désormais huit « villages », composés chacun de douze cabanes en bois de 16 m2 . Le centre doit fermer en mars 2018 pour devenir l’université Condorcet.
4. En six mois, CAHRF a permis d’héberger et d’accompagner dans leur demande d’asile en France plus de 10 000 personnes migrantes. Au total, depuis deux ans, ce sont 40 000 migrants présents sur le territoire parisien qui ont bénéficié d’une mise à l’abri », indique la mairie, et 34 000 personnes ont bénéficié d’un accompagnement social. Le centre accueille les réfugiés entre 5 et 10 jours, « il est donc important, pour ne pas engorger la structure, de rapidement faire la différence entre les demandeurs d’asile et les sans-papiers qui ne peuvent prétendre à l’asile politique ». (Source : paris.fr).
5. Un autre centre reçoit les personnes les plus vulnérables orientées par le CAHRF (Familles, femmes enceintes et isolées) a ouvert récemment à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

METHODES ET ACTIONS POSSIBLES
1. INFORMER la presse et les habitants sur
L’organisation du centre, pour la mise en place d’un bénévolat plus fort et plus large,
Le nécessaire besoin de solidarité avec la problématique des migrations et des réfugiés, de plus en plus nombreux, dans les années à venir, quand vont s’ajouter les migrations climatiques.
Sur les aspects potentiellement positifs des réfugiés instruits et motivés pour le futur de la France
Sur les lois européennes non harmonisées et l’accueil différent donné selon le pays.
2. SAISIR les instances de la Politique de la ville sur :
L’absence de moyens matériels de Utopia 56 (notamment vêtements)
Le mauvais ressenti des habitants, déjà sous le poids des problématiques du quartier Politique de la Ville.
La nécessaire construction ou installation d’autres centres à Paris
3. DEMANDER UNE MEILLEURE REPARTITION TERRITORIALE
Pour les centres à venir
Proposer le déplacement de la bulle ailleurs
Veiller à la mise en place dun SAS comme évoqué par Utopia 56

POUR  ALLER PLUS LOIN

France Culture Le monde se referme : la carte des murs aux frontières).
http://www.utopia56.com/fr
https://www.emmaus-solidarite.org/le-centre-humanitaire-paris-nord/
http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2016/11/10/le-centre-pour-migrantsouvre- ses-portes-a-paris_5028547_1654200.html
http://www.paris.fr/actualites/au-c-ur-du-premier-centre-pour-refugies-a-paris-4263
http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2016/11/10/le-centre-pour-migrants-ouvre-sesportes-a-paris_5028547_1654200.html#JfHmg58r6e3YmKs5.99

CONCLUSION
Prochaine réunion du groupe ACTUALITE Migrant/réfugiés le 7 juin à16H30 à la Maison des Associations dans le hall d’accueil, puis CA ouvert à tous, notamment aux groupes de 18H00 à 20H00.
Utopia 56 peut être membre du Conseil Citoyen Paris 18. Nous espérons accueillir également ASA et Emmaüs Solidarité.
Nous devons décrocher un article auprès de la Croix pour informer, voire développer les prises de consciences, et la mise ne place de solidarités.

 

Cet article a 0 commentaires

  1. Bonjour, Merci de confirmer que l’adresse de la maison des Associations est : 15 Passage Ramey

Laisser un commentaire

Fermer le menu