Compte-rendu commission Réfugiés/Migrants du 4 octobre 2018
Migrants and refugees gather in the streets during the evacuation of a makeshift camp at Porte de la Chapelle, northern Paris, on July 7, 2017, one of several camps sprouting up around the French capital. French authorities proceeded to the evacuation of more than 2,000 migrants settled in a makeshift camp in the north of Paris, a few days before the presentation of a "migrant plan" by the government. / AFP PHOTO / Eric FEFERBERG

Compte-rendu commission Réfugiés/Migrants du 4 octobre 2018

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION DE TRAVAIL RÉFUGIÉS MIGRANTS

Étaient présent : Mme Pierre Estelle, Mme MONTERO-VARGAS Myriam, M. Clément Olivier, M. DOBOC Bruno, Mme BESNIER Clarisse, M. TANDJIGORA Zahid, et M. ZENATI Djillali-Khalid.
Excusés : Gandillet Céline, M’KHALDI Khaled
Date : le jeudi 4 octobre 2018
Horaire : de 18h30 à 21h

Ordre du jour :

1) Point sur le projet de tournage
2) Point sur l’interpellation des autorités ;

Décisions/ actions :

Etant donné que l’association Sirius Production, ne souhaite pas porter le projet de tournage, pour des raisons divers et variées ; nous allons prendre contact avec l’association : Sierra PRODUCTION, afin d’obtenir un RDV et élaborer un projet en fonction des critères suivants :

  • Le budget des actions à mener ;
  • Les moyens à mettre en œuvre ;
  • Le déroulement de l’action ;
  • Un échéancier ;

Dès-lors que le projet de tournage sera élaboré et validé par l’ensemble des acteurs du Conseil Citoyen Paris 18ème, nous ferons une demande par le biais du logiciel SYMPA quant ‘aux subventions de la collectivité territoriale, et sur le logiciel DAUPHIN quant ’aux subventions du CGET (Commissariat General de l’Egalité des Territoires).

Intérêt citoyen :

Ce projet est destiné à interpeller les pouvoirs publics par l’outil audiovisuel : l’image choc et le son percutant. L’idée est de suivre un certain nombre de réfugiés dans les difficultés qu’ils rencontrent au cours de la vie quotidienne. Pour rentrer en relation avec ces publics :
➢ Mme Estelle PIERRE va solliciter l’association UTOPIA 56.
➢ Mme MONTERO-VARGAS Myriam va prendre contact avec les publics de la CHAPELLE.
➢ M. TANDJIGORA Zahid va solliciter son réseau.
➢ M. DOBOC Bruno va prendre des contacts dans son secteur.
➢ Mme BESNIER Clarisse va prendre des contacts dans son secteur.

Nous nous fixons une dead-line de 15 jours pour atteindre nos objectifs.

Réflexion sur les problématiques des réfugiés :

Notre animateur/accompagnateur nous a sensibilisé sur 3 concepts :

Insertion : nous avons réfléchie sur l’insertion des réfugiés dans notre société, celle-ci se fait en règle générale par un processus uni- bloque, pour lequel, le sujet conserve toute son identité, sans prendre en compte la culture ambiante de son environnement d’accueil. L’insertion est vu alors comme une pièce différente du système que l’on inclut, sans une modification apparente des deux parties.

Intégration : le sujet va prendre en compte les contraintes de son environnement d’accueil, les incorporer tout en conservant sa culture d’origine. Il va s’adapter et respecter les us et les coutumes du pays d’accueil. Ce concept est très proche de l’enculturation en anthropologie.

Assimilation : le sujet ne se différencie plus de la population locale, il est totalement en adéquation avec la culture ambiante, et complètement détaché de sa culture d’origine. Ce concept est très proche de l’acculturation en anthropologie.

Nous avons conclu que ce qui relie les trois concepts, ce sont les modifications identitaires des sujets, ce qui est l’un des enjeux majeurs des réfugiés/migrants.

Analyse du courrier de M. LEJOINDRE Éric, Maire du 18ème arrondissement :

Lors de notre regroupement dans l’urgence, du 31 juillet 2018, au centre social « BELLIARD », nous avions décidé interpeller les pouvoirs publics, suite aux différents constats élaborés par Mme MAHALAINE Sarah.

Or en date du 2 août d’une manière concomitante, M. LEJOINDRE Éric, Maire du 18ème arrondissement, a répondu à nos requêtes et à d’autres demandes élaborés par les différentes associations travaillant sur la problématique des réfugiés/migrants (cf. : courrier ci-joint).

Nous n’avions pas eu le temps de l’interpeller par courrier, sachant que notre réunion datait du 31 juillet et son courrier du 2 août 2018, nous supputons qu’il a élaboré ce courrier, suite aux nombreuses sollicitations de la part du tissu associatif, au cours de ces derniers mois.

Nous nous sommes donc contenté, en accord avec le groupe réfugiés/migrants, d’attendre la mise en œuvre de ses préconisations.

Après deux mois d’attente, force est de constaté par les acteurs du groupe, que la plupart des points sur lesquelles, il attire notre attention, et s’engage à trouver des solutions, n’ont toujours pas vu le jour.
Le groupe réfugiés/migrants décide donc à ce jour, d’interpeller M. LEJOINDRE Éric, sur les différents points, sur lesquelles, il était censé trouver des solutions pour la population migrante.
Le groupe souhaiterait que M. le Maire, nous établisse un compte-rendu précis, sur les différentes actions conduites par les pouvoirs publics.

Et de surcroît, attirer leurs attentions sur des solutions pérennes sur du long terme, car les actions à court et moyen terme non quasi aucunes efficacités.

Nous allons donc co-construire un courrier, l’animateur du Conseil Citoyen Paris 18ème se charge de la mise en forme.

Laisser un commentaire

Fermer le menu