Paris Habitat, plus gros bailleurs du 18ème, s’est doté d’une brigade d’une centaine d’agents assermentés pour sanctionner les incivilités.

Paris Habitat, plus gros bailleurs du 18ème, s’est doté d’une brigade d’une centaine d’agents assermentés pour sanctionner les incivilités.

pagetitre
Ils ont désormais le pouvoir de verbaliser les locataires indélicats. Paris Habitat vient de se doter d’une brigade d’une centaine de gardiens mais aussi de gérants d’agence et de conseillers de sûreté chargés de lutter contre les incivilités du quotidien dans les cités HLM.
Une cinquantaine d’agents formés à l’automne ont prêté serment.
Grille d’entrée cassée, boîtes aux lettres vandalisées, jets de mégots, déjections canines
dans les parties communes, jets d’urine dans les ascenseurs, encombrants abandonnés
dans le local à poubelle, nuisances sonores… Après avoir constaté une infraction, quand les tentatives de médiation et les campagnes de sensibilisation ont échoué, ces «gardes assermentés » pourront dresser des procès-verbaux qu’ils transmettront à la police ou au procureur de la République selon les catégories des infractions. Les locataires pris en flagrant délit pourront écoper d’amendes allant de 38 € à 3 750€ pour les délits les plus graves.
Sans attendre les résultats de cette expérimentation, les deux autres bailleurs sociaux de
la ville de Paris, la RIVP et Elogie-Siemp sont en train de mettre en place le même
dispositif.

Laisser un commentaire

Fermer le menu