Vacances apprenantes.

Vacances apprenantes.

Accueils de loisirs “apprenants”, écoles “ouvertes” ou “buissonnières”.
Le ministère de l’Éducation nationale promet un été studieux, entre loisirs et études, pour rattraper le temps perdu et a notamment demandé aux villes de mettre au point des « accueils de loisirs apprenants ».
Il en a également profité pour annoncer l’élargissement à tout le territoire des « écoles ouvertes », , qui étaient jusqu’alors limitées aux quartiers prioritaires : pendant ces vacances, ce dispositif né en 1991, qui repose sur la participation d’enseignants volontaires, pourrait s’étendre à 400 000 écoliers, collégiens et lycéens.
Au programme, renforcement scolaire le matin, activités culturelles ou sportives l’après-midi.
Pour certains élèves, rattraper le retard accumulé sur les programmes scolaires pendant les trois mois de confinement n’est pas du luxe. Pour accompagner ce projet censé bénéficier à 300 000 enfants, le ministère a annoncé la mise à disposition gratuite, pour tous les accueils de loisirs qui le demandent, de parcours pédagogiques en ligne du Cned. Le gouvernement devrait également proposer une aide ponctuelle de 30 millions d’euros aux collectivités territoriales « afin de faciliter l’ouverture des accueils de loisirs, d’augmenter leurs capacités d’accueil ou de renforcer les contenus pédagogiques ».

A chaque commune de se débrouiller ensuite :  s’appuyer par exemple sur les partenariats noués dans le cadre du périscolaire, mobiliser des institutions culturelles comme les bibliothèques, les musées, le conservatoire et les écoles de musique, associer des animateurs spécialisés du centre social et culturel de la ville. Avec pour pour mission de tenir les deux bouts : accompagner les enfants dans l’acquisition des trois savoirs fondamentaux – lire, écrire, compter – tout en leur proposant des activités ludo-éducatives. Quant à savoir si des artistes pourraient être appelés à participer à l’effort de guerre, Emmanuel Macron avait assorti la prolongation des droits des intermittents du spectacle d’une invitation à intervenir dans les écoles… qui avait laissé les intéressés sceptiques.

Laisser un commentaire