Réunion de travail Conseils Citoyens, État, Ville de Paris 19 février 2019.

Réunion de travail Conseils Citoyens, État, Ville de Paris 19 février 2019.

Ordre du jour

  • Évaluation à mi-parcours du contrat de ville
  • Préparation du comité de pilotage 2019

Participants du CCP18 Adèle Damamme, Gertrude Dodart, Fanny Guibert, Myriam Montero Vargas, Estelle Pierre
Abréviations   CC = Conseil Citoyen           CCP18 = Conseil Citoyen de Paris 18e
La séance débute par une présentation des représentants de la Ville (chargés et chargées de mission Politique de la ville) et de l’État (délégués et déléguées du Préfet). Chacun a une zone d’intervention et est spécialisé sur une thématique (Cadre de vie, Jeunesse et Sport…). Un organigramme détaillé est réclamé par les CC et doit leur être adressé.
Une représentante de l’Atelier Parisien d’urbanisme (Apur) est également présente.
Info préliminaire : une circulaire vient de paraître pour prolonger les contrats de ville jusqu’en 2022. Aucune explication supplémentaire n’est fournie.   (http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/01/cir_44291.pdf)

1er thème à l’ordre du jour : Évaluation à mi-parcours du contrat de ville
Il n’y aura pas de véritable évaluation à mi-parcours, le travail en cours vise désormais à préparer l’évaluation de 2022, le point fort de la réunion étant la préparation du prochain comité de pilotage. Certains participants qui s’étaient portées volontaires pour participer à cette réunion, pensant qu’elle était principalement consacrée au bilan à mi-parcours du Contrat de ville, ne souhaite plus à l’avenir participer à ce comité de pilotage.
Ils estiment, pour rappel, que la base de n’importe quel programme s’appuie sur une démarche de gestion de projet avec des objectifs, un échéancier par étapes définies, l’évaluation mise en place.  Le fait que nos interlocuteurs institutionnels aient omis de réfléchir à la façon qu’ils auraient de vérifier au moins si les actions financées étaient pertinentes et aux indicateurs d’évaluation expliquent la formulation généraliste  des objectifs.
Cela pose la question des réels fondements du choix des actions subventionnées et de la viabilité de toute la politique de la Ville.
Cinq CC (dont le CCP18 https://www.conseil-citoyen-paris18.fr/les-contributions-du-conseil-citoyen-paris-18-recues-au-sujet-de-levaluation-a-mi-parcours-du-contrat-de-ville/ ) ont envoyé une contribution avant le 18 janvier 2019. Il leur était demandé d’enrichir les analyses par des éléments qualitatifs sur les territoires et d’enrichir le référentiel d’évaluation.
Les représentants de la Ville et de l’État demandent comment associer les habitants et les CC à l’évaluation. Des formations ou des moyens spécifiques pourraient être allouées. Un conseiller suggère la mobilisation de sociologues pour mener des « recherches actions » qui permettraient d’aider les CC à élaborer méthodes ou outils. Les représentants estiment que cela coûte cher mais que l’on peut envisager de mobiliser des étudiants en Master « Participation ».
L’Atelier parisien d’urbanisme, chargée de l’évaluation à mi-parcours, termine sa mission mi-avril.
La question des modalités de contribution des CC à l’évaluation reste ouverte.

2e thème à l’ordre du jour : préparation du comité de pilotage 2019
À retenir : les CC sont invités à préparer les questions  qu’ils souhaitent aborder sur les trois priorités du contrat de ville (Grandir, Habiter, Travailler) lors d’une réunion qui se tiendra le 20 mars pour préparer le prochain Comité de Pilotage.
Le Comité de pilotage du contrat de ville 2018 a été jugé « trop descendant ». L’objectif est donc d’améliorer le déroulé du prochain comité qui se tiendra mi-avril 2019.
Les représentants institutionnels proposent de consacrer une partie du Comité à des ateliers thématiques reprenant les trois priorités du contrat de ville : Grandir, Habiter, Travailler. Les ateliers réuniraient les CC et les autres parties prenantes au Contrat de ville en fonction des thématiques (Bailleurs, Éducation nationale…). Ils seraient présidés par un élu et un représentant des services de l’État et animés par les chargées de mission Politique de la Ville et les délégués du Préfet.
Pour préparer ces ateliers, les institutionnels proposent une réunion préalable mi-mars avec les CC. La réunion doit permettre de déterminer les questions ou les problématiques que les conseillers souhaitent faire remonter sur chaque thématique. Elles seront transmises aux autres parties prenantes ce qui leur laissera le temps de préparer des réponses pour le Comité de pilotage.
Des CC, dont celui du 18e, estiment qu’il faut consacrer une partie du prochain Comité de pilotage à un « état des lieux des CC ». Ils rappellent qu’un rapport récent évoque « l’essoufflement des CC », que plusieurs d’entre-eux n’ont pas d’animateurs, que la mobilisation est difficile… Les institutionnels disent entendre la demande et la réunion de mars doit permettre d’envisager comment cet état des lieux pourra être fait (4e atelier en complément des trois autres, atelier transversal…).

Laisser un commentaire

Fermer le menu