Co-construction de la feuille de route de la future personne titulaire du poste adulte relais CC18.

Co-construction de la feuille de route de la future personne titulaire du poste adulte relais CC18.

mediateur_social
Rédacteurs : Bruno Lemoine, Gertrude Dodart.
Étaient présents : Bénédicte Cadalen (délégué du préfet), Fabrice Vaucheret (délégué du préfet), François-Xavier Langeais(pôle ressource de la mairie de Paris), Rukan Uztopal (responsable de l’agence Optima d’Ile-de-France), Cécile Gallet (animatrice territoriale en Ile-de-France de France Médiation), Gertrude Dodart (pour Paris Macadam – Quartiers d’Art, association présidente suppléante CC18), Patricia Bernard (nouvelle administratif CC18), Kamal Zaidi (CC18) et Bruno Lemoine (secrétaire CC18).

Après huit mois de vacance du poste adulte relais CC18 (https://conseilcitoyenparis18.wordpress.com/2018/01/26/reunion-sur-le-recrutement-de-ladulte-relais-cc18/) , suite au jury de recrutement du conseil citoyen du 18ème, monsieur Djilali Zenati a été retenu. Son CV ne nous sera pas transmis en vertu de la confidentialité souhaitée par OPTIMA en charge du recrutement et employeur juridique du salarié.

Co-définition de la feuille de route de monsieur Zenati, notre animateur CC18.
Chaque administrateur du CA pourra prendre contact avec ce dernier et convenir d’un RdV avec lui dans la semaine du 5 au 9 mars. Patricia Bernard est disposée à lui consacrer une journée et très vite, elle lui fera ainsi découvrir les Quartiers Prioritaires du 18ème et quelques problèmes dit majeurs.
Le CA du CC18 l’accueillera collectivement le mardi 13 mars.

Hébergement de notre accompagnateur. Il a été indiqué qu’il existe un budget spécial État pour le défraiement pour ce type de locaux, 250 euros par an et par demi-journée.  Il s’agit de trouver un lieu pour que monsieur Zenati puisse disposer d’un local géographiquement situé dans les quartiers prioritaires du n18ème. Nous avons la possibilité de proposer les locaux et d’en informer Mr Vaucheret le délégué du Préfet, pour qu’il puisse appuyer cette action.
Plusieurs possibilités s’offrent à nous : les locaux de la CAF ou des centres sociaux. Les opportunités sont : centre social C.A.F Béliard, un local partagé au 38 rue de la Chapelle, la salle Saint Bruno, la maison bleue serait idéal, AGO goutte d’or (centre social), un local dans le quartier Blémont, pourquoi pas le Petit Ney ou La Sierra Prod.
Idéalement nous souhaitons un engagement d’un an, si possible au moins deux jours dans le nord de l’arrondissement et en QPV
Liste non exhaustive et à compléter.
La présence se fera sur une base de lundi, mardi, jeudi, vendredi.
Cette recherche reste une mission prioritaire pour notre accompagnateur.

Ses horaires et formations
L’Animateur Accompagnateur n’est pas soumis à une convention collective, il suit le droit commun comme tous les salariés d’Optima, notamment les autres animateurs accompagnateurs, à savoir, il ne travaille pas au-delà de 21H00, ni le dimanche.
Sinon il est soumis au 35H hebdo et peut travailler en soirée sans pour autant faire plus de 40H00 cumulées en une semaine, il doit donc récupérer ses heures et le conseil citoyen y veillera.
En termes de formations, il commence par suivre celles de France Médiation tout d’abord du 12 au 14 mars, sur le « Cadre d’intervention d’un Médiateur social » puis du 21 au 23 mars, les « Techniques de communication en termes de Médiation sociale », encore. Enfin nous ignorons les dates mais il suivra plus tard une formation sur le Gestion des conflits et une autre sur la Politique de la ville.
Sa période d’essai est de un mois, et le CCP18 fera un point par mois avec Optima, tout en pouvant être en relation téléphonique ou en cas de problème ponctuel avec Mme Uptokan.

Ses priorités seront formulées par les conseillers citoyens sur la feuille de route, en voici déjà quelques unes évoquées pendant la réunion
Il ressort des premières prises de parole, qu’il est important de faire le suivi des RV institutionnels, notamment le suivi des réunions nombreuses auxquelles le CCP18 ne peut pas toujours participer, tout en demandant régulièrement à divers conseillers d’y participer.
Ensuite, il est important qu’il veille à la formation des conseillers citoyens anciens et nouveaux afin de leur permettre de maitriser leur mission ou plutôt de ne pas se sentir dépassés. Il est évoqué la possibilité de leurs remettre une « malette du conseiller.e citoyen.ne » expliquant les rudiments de la politique de la ville avec des pièces jointes et des liens vers des formations diverses.
Rappel : un.e conseiller.e citoyen.ne peut s’absenter de son poste de travail légalement 5 jours par an pour des formations liées à son implication citoyenne.
Dernière requête : veiller à la participation et à l’implication d’un maximum de citoyen.ne.s aux actions du CCP18 et développer des groupes de travail thématiques pas encore créés et pourtant essentiel, notamment un groupe sur la Santé, ou un autre sur le rôle des Femmes.

 De son côté Optima a listé un ensemble d’actions types déjà réalisées par les autres animateurs accompagnateurs des autres conseils citoyens en place à Paris à ce jour.
Il se trouve que la majorité d’entre elles ont déjà été réalisées par CC18 et malheureusement sans l’aide d’une personne au poste d’animateur accompagnateur. (voici la liste avec les éléments déjà faits rayés)

  • Accompagnement dans la question de la structuration juridique
  • Actualiser la liste des membres
  • Créer un agenda des évènements importants du territoire
  • Créer un Facebook, un blog, un site internet, l’alimenter et assurer son suivi
  • Rédaction et mise en œuvre d’un règlement intérieur ou charte de fonctionnement
  • Relance et remise en route des groupes de travail ou commission par thématique
  • Utiliser et faire vivre l’adresse mail du CC. Utiliser un serveur de stockage de données
  • Collaborer avec les acteurs du territoire, les rencontrer
  • Etre force de proposition concernant les actions des CC
  • Mettre en place des actions de mobilisation avec les membres du CC pour mobiliser des nouveaux membres par du porte à porte, pied d’immeuble, sortie d’école….
  • Organisation des réunions : réservation de salle, ordre du jour, compte rendu
  • Participer aux évènements du quartier : fête de quartier, forum de rentrée, fête des voisins
  • Planifier les groupes de travail
  • Proposer et organiser l’intervention régulière en réunion plénière, des acteurs du contrat de ville et projet de territoire
  • Proposer, organiser et animer des formations thématiques
  • Réaliser un outil de communication : flyer, kakémono….
  • Sensibiliser aux projets de territoire et contrat de ville dans l’objectif de se l’approprier

Il résulte que les membres du bureau et du conseil d’administration sont ravis d’avoir demandé à Optima, aux délégués du préfet et aux équipe de developpement local de veiller au recrutement d’une personne sur un poste vacant depuis le mois de juillet, visiblement les méthodes retenues par tous y compris France Médiation ont été tout à fait appropriées et tout le monde en est ravi

 

 

 

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire